Les races de chat

Trouvez le chat qui vous correspond grâce à notre sélectionneur de races !

Retour
Le Burmese

Le Burmese

Le Burmese, avec son apparence exotique et sa nature affectueuse, est un chat à la personnalité très agréable ! Grâce à sa disposition joyeuse et sa nature affectueuse, le Burmese conservera son côté joueur et curieux tout au long de sa vie, il est donc le camarade de jeu idéal des enfants.

Son histoire familiale remonte à près de 400 ans, mais le Burmese que nous connaissons aujourd’hui est originaire des États-Unis en 1920 et est le fruit du croisement entre un Siamois et un chat importé de Birmanie.

En effet, même si la mère du Burmese vient de Thaïlande. La race a été ramenée à Los Angeles  en 1930, des croisements avec des chats de couleurs foncés ont conduit au Burmese. Cette race a très vite été reconnue aux Etats-Unis où elle a remporté un franc succès. Elle est arrivée en France en 1957, où elle restée discrète jusqu’à récemment.

. D’autres couleurs sont désormais autorisées allant du rouge au crème, en passant par le lilas et l’écaille de tortue. D’allure élégante et exotique, il possède une musculature puissante et robuste, le rendant beaucoup plus lourd qu’il n’y parait étant donné sa taille. Son corps est allongé, il présente une cage thoracique et des oreilles arrondies ainsi que de petites pattes.

Le Burmese tient son caractère de ses parents siamois. Souvent surnommé le « chat-chien », il adore faire des tours et peuvent facilement être dressé pour rapporter des jouets comme les chiens. Très intelligent, affectueux et extrêmement loyal, ce chat est très bavard bien qu’il soit généralement plus calme que les Siamois. En effet, très attaché à son maître, sa relation fusionnelle s’accompagne d’une communication fournie et sonore. Il aime la compagnie d’autres chats et même de chiens mais il préfère être en contact avec des humains et au centre de l’attention. Néanmoins, il est réservé vis-à-vis des inconnus tout en restant curieux de son environnement.

Quelques conseils adaptés pour un chat de race Burmese :

Un brossage hebdomadaire est suffisant pour le Burmese.

Concernant son alimentation, veillez à suivre les quantités journalières recommandées sur notre site internet ou sur l'emballage de nos produits. Découvrez ici les bienfaits d’alterner croquettes et sachets fraîcheur : https://www.whiskas.fr/tous-nos-conseils/liste/binutrition

Voici quelques détails supplémentaires sur le Burmese selon les standards de race du Livre Officiel des Origines Félines. (Source et version complète : http://loof.asso.fr )

Couleurs reconnues
Catégorie : sépia
Division : solide, tabby, silver/smoke
Couleur : toutes

Mariages autorisés avec un Burmese anglais, un Asian
Dans l’optique de la production de Tonkinois avec un Siamois

Tête : de taille moyenne, la tête doit néanmoins présenter une bonne hauteur entre le sommet du crâne et la mâchoire inférieure. Vu de face, elle forme un triangle court, large au niveau des pommettes, se terminant en fuseau par un museau légèrement arrondi. Le dessus du crâne est large et légèrement bombé. Le front est légèrement arrondi. Le nez présente un stop net, puis se termine droit.

Museau : le bout du nez et le menton forment une ligne droite verticale. La mâchoire inférieure présente une bonne épaisseur de menton. Chez les chatons, un léger pinch est admis.

Yeux : grands, les yeux sont bien espacés l’un de l’autre. La ligne supérieure des yeux est droite et légèrement de biais vers le nez. La ligne inférieure est arrondie. La couleur est particulièrement vive et lumineuse. Toutes les nuances de jaune à ambre sont acceptées, le jaune doré ayant la préférence.
La forme, la taille et le placement des yeux sont plus importants dans l'expression du Burmese Européen que la couleur.

Remarque : des tolérances doivent être accordées sur la couleur des yeux des chatons. Une dilution de la couleur est tolérée chez les chats âgés.
La couleur des yeux du Burmese Européen est très sensible aux variations d'intensité et de tonalité de la lumière. Si possible effectuer le jugement à la lumière du jour.

Oreilles : de taille moyenne, les oreilles sont placées bien écartées sur un crâne légèrement arrondi et idéalement dans le prolongement du triangle formé par la tête. Larges à la base, leur extrémité est arrondie. Vu de profil, elles sont légèrement pointées vers l’avant. Les oreilles peuvent paraître proportionnellement plus grandes chez les chatons que chez les adultes et plus petites chez les mâles aux bajoues développées.

Encolure : de taille moyenne, l’encolure est musclée.

Corps : de format semi-foreign, le Burmese Européen a un corps de longueur et de tailles moyennes, fermes et musclé au toucher, et plus lourd qu'il ne paraît. Le poitrail est fort et arrondi vu de profil. Le dos est droit des épaules jusqu’à l’arrière-main.

Pattes : plutôt fines, les pattes sont proportionnées au corps. Les postérieurs sont légèrement plus hauts que les antérieurs.

Pieds : ovales et bien dessinés.

Queue : moyennement épaisse à la base, la queue va en s'amincissant jusqu'à un bout arrondi. De longueur moyenne, elle atteint les épaules lorsqu’elle est ramenée le long du corps.

Robe : presque sans sous-poil, la fourrure est courte, fine, brillante comme de la soie au toucher et bien couchée sur le corps

Couleur : tous les Burmeses Européens, quelle que soit leur couleur de base, sont sépia. Ce motif particulier éclaircit la couleur du corps en un léger dégradé de nuances délicates, le dos étant plus foncé que les côtés et que le ventre. Les extrémités (oreilles, museau, pattes et queue) peuvent être légèrement plus foncées que le corps.

Tolérances
Marques tabby fantômes chez les chatons et les jeunes adultes non agoutis. Couleur de robe et de coussinets plus claire chez les chatons et les jeunes chats.
Marques tabby sur la tête, les pattes et la queue chez les chats non agoutis de la série rouge.

www.quefairedemesdechets.fr

Nos emballages peuvent faire l’objet d’une consigne de tri.