WHISKAS FR

Tapez votre mot clé ci-dessous pour retrouver un produit ou un article de blog

partir-en-vacances-avec-son-chat-nos-conseils.jpg
Les voyages les plus longs ne sont pas toujours les plus stressants, mais tout déplacement avec votre chat nécessite l'organisation méticuleuse de chaque détail pour qu'il se passe au mieux.

Rendre la cage aimable

Vérifiez la propreté impeccable de sa cage. Il peut arriver qu'elle n'ait pas été nettoyée lors de sa dernière utilisation et une inspection olfactive attentive est nécessaire. Surtout que le nez de votre chat est beaucoup plus sensible que le vôtre, donc si vous voulez qu'il y entre de bon cœur, mettez-y du vôtre!
Sortez la cage longtemps en avance, qu'elle prenne l'odeur de la maison, et laissez la porte ouverte. Installez une alèse ou une couverture douillette: votre chat pourra s'en servir comme d'un lieu de sieste sympathique.
Le jour J, surtout si le voyage doit être long, comme un vol long courrier à l'étranger, ne donnez pas trop à manger à votre chat dans les 4 heures précédant le départ. Vous lui épargnerez les nausées et vomissements liés au mal des transports et aux émotions diverses.

Limiter le transport à bout de bras

Souvent, c'est le balancement de sa cage au bout de votre main qui l'indispose le plus: ça tangue comme sur le pont d'un  bateau, et tous les chats n'ont pas le pied marin! Essayez de limiter au minimum ces transits, et marquez des pauses si nécessaire. Vous constaterez certainement que les vocalisations par lesquelles votre chat manifeste son désarroi, voire sa détresse, cesseront dès que sa cage est posée, de préférence, en hauteur, pas à même le sol.
Pensez, lorsque vous effectuerez la visite de bonne santé auprès de votre vétérinaire, et même avant, à lui demander des compléments alimentaires ou médicaments pour préparer psychologiquement votre chat à l'épreuve que peut être pour lui un voyage de quelques heures, voire une journée, en avion. Si votre chat voyage en soute, ce qui n'est pas si inconfortable que ça dans les très gros avions, investissez dans une grande cage; tapissez-la d'une alèse taille jumbo, ce qui permettra à votre chat d'aller faire ses besoins à l'une des extrémités de la cage, et de rester dormir tranquille à l'opposé.

Sécuriser la conduite sur toute la ligne

Dans la voiture, le train ou l'avion, quand vous avez la chance que votre chat soit avec vous en cabine, pensez à mettre un linge devant la porte: la pénombre est très souvent apaisante. Ne cherchez pas à le faire sortir, car sa cage constitue un refuge. D'autant qu'en voiture, votre chat peut avoir des comportements imprévisibles et dangereux pour votre conduite. Si vous placez la cage sur le siège, n'oubliez pas de la ceinturer. Selon votre conduite et la suspension de votre véhicule, poser la cage à même le plancher, bien calée, est souvent plus confortable. Votre chat saura vous le dire et se faire comprendre, en vocalisant s'il n'est pas content, ou restant sage comme une image si vous avez une conduite irréprochable.
Rassurez-le au démarrage de l'avion, du train ou de la voiture, en lui disant que dès que vous serez en vitesse de croisière, il pourra dormir en toute quiétude.

Bon à savoir : transpirer de peur

Comme nous les chats peuvent avoir les mains moites, lorsqu'ils ont peur, raison pour laquelle on peut les suivre à la trace de leurs empreintes mouillées, chacun de leur coussinet laissant une marque qui s'évapore rapidement, une fois les formalités de douane passées à l'aéroport.

En bref

·Avant le voyage, vérifiez la propreté impeccable de sa cage
·Limiter au minimum le portage de la cage au bout de votre bras
·Sécurisez et stabilisez-la dans le train ou la voiture pour son confort
Nouveau WHISKAS®, encore plus de ronronnements

Découvrez de nouveaux contenus et nouvelles recettes sur un tout nouveau site !

DÉCOUVRIR
Nouveau Whiskas®, encore plus de ronronnements