WHISKAS FR

Tapez votre mot clé ci-dessous pour retrouver un produit ou un article de blog

mon-chat-est-tres-craintif-comment-y-remedier.jpg
Nous ne sommes pas tous égaux devant un bruit, un brusque changement de lumière, un mouvement. Certains restent impassibles, mais si votre chaton ou votre chat adulte sursaute facilement, c'est qu'il est craintif, un état émotionnel particulièrement inconfortable.

Des traumatismes précoces

Lors de son développement dans le ventre de sa mère déjà, le chaton est soumis à des stress qui vont modeler sa façon de réagir. Comme nous, tous les chatons ne naissent pas égaux dans leurs réactions émotionnelles. Certaines races sont naturellement plus placides, comme le Norvégien, le Maine Coon ou le Persan, particulièrement débonnaire. D'autres sont beaucoup plus vifs, comme l'Abyssin, le Bengal, les Orientaux. Les parents apportent leur contribution également au tempérament des chatons, puis les conditions de vie lors du développement, qui doit se réaliser avec un juste équilibre de stimulations sonores, olfactives, visuelles.

La sécurité affective maternelle

Tout stress n'est pas mauvais, bien au contraire. La mère apprend ainsi très facilement à ses chatons à identifier les dangers, comme une porte qui claque, un aboiement, une voiture qui freine. Elle leur enseigne également à les hiérarchiser, réalisant ce qu'on appelle l'habituation, qui permet de reconnaître ce qui doit être véritablement craint de ce qui se révèle inoffensif voire amical.

Les chatons qui ont eu le malheur d'être orphelins n'ont pas bénéficié de la pédagogie maternelle, très efficace. Ils sont donc facilement beaucoup plus craintifs que d'autres, ce qui constitue une véritable souffrance émotionnelle. Il est donc important d'aller consulter très précocemment votre vétérinaire pour qu'il vous prescrive des nutricaments, compléments alimentaires, aliments à visée thérapeutique, capables d'aider votre chaton à réguler ses émotions et vaincre ses peurs. Cela lui permettra de grandir en toute confiance.
L'équipe du Professeur Tony Buffington (Université de Columbus, Ohio) a montré que les chats ayant subi des traumatismes précoces lors de leur développement sont prédisposés à présenter des conduites anxieuses à l'âge adulte, qui se traduisent par des cystites, des vomissements de boule de poils, des perturbations de la digestion, etc.

Thérapies comportementales et coup de pouce médical

Certains chats adultes développent des phobies après des traumas, ou après des maltraitances. Quand ils sont adoptés dans un refuge, c'est parfois bien difficile de savoir ce qu'ils ont vécu avant, mais leurs réactions apeurées face à un balai, un mouvement brusque, un ton de voix trop fort, sont généralement parlantes.
Ce sont des chats qui ont besoin de beaucoup de douceur, dans les gestes, la voix, pour pouvoir réacquérir une confiance qu'ils ont perdue. Malheureusement, autant les chats apprennent très vite les choses qui les blessent, autant ils mettent des mois voire des années à les oublier (la peur du vétérinaire, par exemple, fait partie ce registre).  Au-delà de l'ambiance de vie qu'on peut rendre aussi agréable que possible par son propre comportement, ou en utilisant des modificateurs d'ambiance (diffuseurs d'odeurs), il est souvent vital de consulter un vétérinaire, de préférence spécialisé en comportement, qui pourra prescrire des psychotropes ou des compléments alimentaires capables d'apaiser votre chat et de lui ré-apprendre à moduler ses réponses.
Car la peur est chez le Chat la première des sources d'agressions, ce qui compromet sa vie relationnelle. Une fois aidé médicalement, cela vous sera beaucoup plus facile de mettre en place, sur les indications de votre vétérinaire, des thérapies de comportement, qui vont permettre à votre chat d'aborder la vie avec confiance. Une fois identifiées les choses qui lui font peur de façon excessive, la ligne du traitement sera de les lui présenter à basse intensité, ou sur un court instant, de telle sorte que la réponse de peur ne soit pas déclenchée.

Les indices qui trahissent la crainte

S'il laisse des traces humides en marchant, s'il sursaute au moindre bruit, voire qu'il a les poils du dos hérissés, et crache de surprise devant l'apparition d'un chien, d'une balle, d'un enfant, votre chat présente toutes les caractéristiques d'un tempérament craintif. Il a besoin de recevoir un traitement comportemental souvent complété par une prescription vétérinaire.

En bref

·Certaines races sont plus placides que d'autres
·Sursauter au moindre bruit traduit un état craintif anormal
·Une fois aidé médicalement, vous pourrez mettre en place des thérapies de comportement
Nouveau WHISKAS®, encore plus de ronronnements

Découvrez de nouveaux contenus et nouvelles recettes sur un tout nouveau site !

DÉCOUVRIR
Nouveau Whiskas®, encore plus de ronronnements