WHISKAS FR

Tapez votre mot clé ci-dessous pour retrouver un produit ou un article de blog

comportement-du-chat-comprendre-le-chat.jpg
Bien sûr qu'il parle : il est capable d'émettre 63 sons différents pour communiquer avec son entourage. Mais il dispose aussi d’une arme supplémentaire pour se faire comprendre : ses yeux, sa queue, son corps tout entier, selon les postures qu’il adopte, sont une autre forme de langage. A vous de décrypter les besoins, les envies, les caprices, les frayeurs de votre chat...

Les yeux dans les yeux

Il vous fixe droit dans les yeux, le nez levé vers votre menton, ne vous quitte pas d'une semelle et miaule sans discontinuer d'un ton plaintif : il veut quelque chose, MAINTENANT. Alors faites marcher vos méninges et obtempérez : ouvrez la porte qui donne sur le jardin, servez-lui son repas, mais de grâce, VITE ! C'est l'état d'urgence qui motive ce regard direct. Un chat bien élevé ne croise pas votre regard, il détourne la tête avec des airs de midinette et cligne des yeux si vos iris se rencontrent par hasard. Et il en attend autant de vous : un regard intense, mais c'est de la provocation...

Une oreille attentive

Les oreilles bien droites, pavillons grand ouverts, tout va bien, RAS. Légèrement penchées vers l'avant, il écoute, s'informe, est à la fois vigilant et confiant. Les deux oreilles remuent ? Votre chat est indécis. Mais aplaties vers l'arrière, rien ne va plus, il y a de la bagarre dans l'air. En notant le mouvement de ses pavillons, vous saurez donc si l'heure est au câlin, au jeu ou à la bouderie.

Avec panache

Regardez votre chat s'avancer vers vous lorsqu'il vous accueille à la porte de l'appartement. Sa queue est verticale, seule son extrémité est recourbée : il est content de vous revoir et le porte haut. Il agite lentement son panache ? Il est de bonne humeur, attend une caresse ou une friandise. Si le mouvement prend de la vitesse, c'est que le chat est troublé, ému, pas tout à fait à l'aise dans ses poils. Parlez-lui d'un ton rassurant, cela fera tomber son stress.

Le langage du corps

Couché sur le dos, les pattes en l'air, détendu, le ventre offert, pas de doute, il veut jouer ou être caressé : on vous drague, allez-y ! Sur le dos ou sur le côté, les oreilles couché en arrière, attention, il peut s'agir d'une position de défense. Ramassé sur lui-même, prêt à bondir, il est contrarié. Laissez-lui le temps de se calmer avant de le prendre sur vos genoux. Il s'enroule autour de vos jambes, passe et repasse amoureusement en s'appuyant sur vos mollets de la pointe du museau au dernier anneau de la queue, c'est qu'il vous a à la bonne. Il dépose sur vous son odeur, s'imprègne de la vôtre, ouf ! Vous êtes bien de son clan.

Pétrir... avec les griffes
Cette activité est très courante chez le chat. Elle peut évidemment devenir pénible lorsqu'il décide de manifester son bien-être sur vos genoux au lieu de choisir sa couverture préférée. Soyez patient, ce pétrissage est pour lui très relaxant et peut durer plusieurs minutes : si son poids ou ses griffes sont  trop difficile à supporter, repoussez-le  avec douceur.

Cat attitude

Vous êtes désespérée parce qu'il vous ramène des souris et des oiseaux qu'il a chassés ? Ne le grondez pas, il vous montre son art, rapporte son trophée à la maison, voire vous fait un cadeau. Félicitez-le de son adresse et mettez un grelot à son collier si vous tenez à ce qu'il revienne bredouille la prochaine fois. Et quand il fait le fou, à courir comme un dératé en prenant les tournants en hauteur sur les murs, comme un funambule fou ? Il s'exerce à être le plus rapide au cas où il aurait à poursuivre Ratator, la souris atomique bien connue. Laissez-le faire, il tombera d'épuisement très vite et dormira comme un loir.

Tenez compte de plusieurs signes

Pour décoder l'humeur d'un chat, ne vous arrêtez pas à un seul indice, d'autant que certaines expressions peuvent être très voisines : la crainte et la colère par exemple. Une queue qui bat est insuffisante pour affirmer qu'il est furieux, mais s'il a en même temps le poil hérissé, qu'il montre ses canines et qu'il feule, le diagnostic devient fiable. Prenez donc l'habitude d'observer la posture générale, mais aussi l'expression de la face, la dilatation des pupilles et le mouvement de la queue avant de vous forger une opinion.

En bref

·Votre chat est comme vous : certains jours, il se lève de la patte gauche.
·Ne le forcez pas à jouer ou à faire des câlins, attendez son bon vouloir.
·Ne prenez pas un chat apeuré dans vos bras, parlez-lui plutôt d'un ton rassurant.
Nouveau WHISKAS®, encore plus de ronronnements

Découvrez de nouveaux contenus et nouvelles recettes sur un tout nouveau site !

DÉCOUVRIR
Nouveau Whiskas®, encore plus de ronronnements