WHISKAS FR

Tapez votre mot clé ci-dessous pour retrouver un produit ou un article de blog

cohabitation-chat-and-autres-animaux-nos-conseils.jpg
Il est hypercâlin avec vous, mais en dehors de cela, il semble n'apprécier personne : les autres chats, les chiens, les NAC, les humains qu'il croise le laissent au mieux indifférent, quand il ne lui vient pas à l'idée de leur allonger un bon coup de patte... Mais comment faire de ce solitaire un copain modèle ?

Forcément, l'essentiel, c'est qu'il vous aime. Mais s'il se montrait un tout petit peu plus sympa avec son entourage, vous pourriez plus facilement chanter ses louanges autour de vous. Mais qu'est-ce qu'il a, à la fin, à se méfier de tout et de tout le monde ?

Des présentations précoces

Avant de décider arbitrairement que c'est un enfant gâté, faites un peu de psychochat : il n'est peut être pas égoïste, mais timide ou peureux. Les autres, ça s'apprend, et il n'a pas nécessairement eu le mode d'emploi. Pour avoir envie spontanément d'aller vers les eux, de leur renifler le nez et de se rouler par terre avec eux, il faut qu'entre l'âge de 2 et 9 semaines, son éleveur l'ait présenté à d'autres chats, et aussi à divers représentants d'autres espèces : chiens, NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie), bébés, personnes âgées, enfants, etc. Plus le chaton a eu de contacts positifs, plus il a pris de l'assurance et développé une bienveillante curiosité. En revanche, s'il a eu une mauvaise expérience (si un chien l'a mordu par exemple ou qu'un enfant l'a battu), il se méfiera toute sa vie.

Dans le calme

Evidemment quand votre petit chat arrive chez vous, vous ne savez pas du tout s'il a été correctement socialisé avant. Quoiqu'il en soit et quel que soit son âge, multipliez les prises de contact avec d'autres animaux et bien sûr avec les humains, toujours dans une atmosphère détendue et calme. Pour que l'expérience soit concluante, il ne doit jamais se sentir contraint ou en danger.

Chat et compagnie

Les rencontres se font en terrain neutre (le hall de l'appartement, la cuisine...) Chacun est dans son panier fermé et ils se reniflent avec circonspection. Si des pattes jaillissent des niches au milieu de sifflements furieux, n'insistez pas et libérez chaque chat dans deux pièces voisines. Les premiers échanges auront lieu de part et d'autre de la porte. Soyez patients et retentez l'expérience régulièrement en essayant de ne pas prendre parti. Quand ils accepteront de manger dans la même pièce, chacun dans son assiette, ce sera gagné.

Chat et chien

D'abord, ils ne parlent pas le même langage : un chien qui remue la queue exprime la sympathie tandis que pour le chat, la queue agitée, c'est plutôt synonyme d'agacement. En attendant qu'ils apprennent à se comprendre, mettez-les en présence en ménageant toujours une retraite facile pour le chat et des positions élevées pour qu'il puisse observer le chien de loin. Tenez le chien en laisse et laissez le chat libre de se déplacer à sa guise. Nourrissez-les dans la même pièce, mais le chien à terre et le chat en hauteur. Quand ils comprendront qu'ils n'ont rien à craindre l'un de l'autre, ils se rapprocheront tout naturellement.

Chat et NACS

En général c'est le lapin qui va chercher le chat et s'il est assez imposant, il s'amuse même à le charger. Ce que son interlocuteur peut prendre pour un crime de lèse majesté. Là encore, laissez le lapin à terre et le chat en hauteur. Si Toto Grandes Oreilles veut vraiment s'imposer à la hussarde, remettez-le en cage sans autre cérémonie : il en sortira quand il sera calmé. Inutile d'essayer d'initier des idylles improbables avec le rat, le hamster ou le canari : ces animaux là ressemblent trop à des biftecks sur pattes du point de vue du chat pour qu'il envisage d'en faire ses amis.

Un p'tit tour chez les humains

S'il ne va pas au-devant de vos amis, ne le forcez pas. Sachez qu'il sera davantage attiré par quelqu'un qui l'ignore que par quelqu'un qui veut à toute force attirer son attention en le regardant et en l'appelant. Ne permettez pas qu'on le prenne au bras s'il se débat et conseillez à vos amis de ne pas le caresser sur le ventre : mieux vaut tenter le menton ou la tête. S'ils font preuve de patience et de distance, c'est lui qui fera les premiers pas.

LE TRUC EN PLUS

En général, un chat accepte plus facilement la présence d'un autre animal bébé plutôt qu'adulte : il le considère comme un trouble fête, mais pas comme un danger réel. Il se laisse donc plus facilement approcher, voire chahuter (quitte à remettre l'intrus à sa place) que s'il a affaire à un animal en pleine maturité.

En bref

·Le chat habitué à un chien n'aime pas tous les chiens.
·Un petit animal fuyant devant lui sera pris pour une proie potentielle.
·Ne pas forcer un chat à accepter des câlins même des enfants.
Nouveau WHISKAS®, encore plus de ronronnements

Découvrez de nouveaux contenus et nouvelles recettes sur un tout nouveau site !

DÉCOUVRIR
Nouveau Whiskas®, encore plus de ronronnements