WHISKAS FR

Tapez votre mot clé ci-dessous pour retrouver un produit ou un article de blog

Mon chat prend du poids, quelle alimentation privilégier ?

jai-un-chat-difficile-est-ce-normal.jpg
Vous passez vos mains le long des côtes de votre chat et vous ne les sentez plus, une couche de graisse recouvre ses hanches, son ventre s’est arrondi... il est temps de restreindre ses apports caloriques !
Consultez votre vétérinaire avant de commencer un programme de réduction de poids. Il pourra déterminer s'il y a une cause sous-jacente à ce problème ou s'il existe d'autres troubles médicaux qui pourraient compliquer le régime. La plupart du temps, le surpoids s’explique simplement par une alimentation excessive.

Un programme ""sur mesure""

Votre vétérinaire va vous aider à établir un programme personnalisé, en déterminant un objectif de poids à atteindre et le temps que cela prendra. Il est important de ne pas restreindre trop brutalement le nombre de calories. Une grave maladie du foie, appelée lipidose hépatique pourrait alors survenir. Par ailleurs une perte de poids trop rapide augmente la probabilité d’un effet ""yoyo"" (ou effet rebond). En général, un bon objectif est une perte de 1 à 2% du poids corporel par semaine.

La plupart des programmes de régime pour les chats recommandent une alimentation qui correspond environ à 75% de ses besoins énergétiques au moment où il est à son poids idéal. Il existe une grande variabilité dans les besoins énergétiques des chats de même poids, car leur niveau d'activité peut varier considérablement. C’est pour cela que chaque programme d’amaigrissement est personnalisé.

Comment faire en pratique ?

Pour diminuer le nombre de calories ingérées il y a deux solutions : soit on diminue les quantités de l’aliment habituel, soit on opte pour un aliment moins  calorique. De nombreux chats sont exclusivement nourris avec de la nourriture sèche (croquettes), très dense en énergie. Une petite quantité contient toutes les calories nécessaires. Or, bien souvent, les chats ne sont pas rassasiés et réclament encore de la nourriture, car leur estomac n’est pas assez plein. Combiner une alimentation sèche et humide peut être une bonne solution. Les aliments humides, beaucoup plus volumineux, contiennent également beaucoup moins de calories.
Lorsque cette astuce n’est pas suffisante, on passe alors à une alimentation diététique hypocalorique. Il est important de choisir un aliment équilibré qui respecte parfaitement les besoins du chat. En effet en réduisant la quantité de nourriture, il ne faut pas provoquer de carences (carences en acides gras, vitamines, protéines, etc…).

Quelques notions sur les nutriments

Voici quelques notions à connaître pour éviter les erreurs nutritionnelles :
. Les lipides sont les nutriments les plus denses en calories : un gramme de lipide fournit deux fois plus de calories qu’un gramme de glucide ou de  protéine. Par conséquent, les lipides sont les nutriments les plus diminués dans les aliments de régimes. Cependant il est impératif de ne pas totalement les éliminer. Les vitamines liposolubles (vitamines A, D, E et K), les acides gras essentiels, et d'autres matières grasses sont nécessaires à l’organisme. Les aliments de régime de bonne qualité contiennent des acides gras, parfois sous la forme d’huile de poisson, indispensables notamment à la bonne santé de la peau.
. Les fibres
De nombreux aliments diététiques contiennent plus de 5% de fibres en pourcentage de matière sèche, d’autres jusqu'à 12-30%. Ceci a pour avantage de provoquer un effet de satiété. Les effets indésirables peuvent être l’apparition de flatulences et une augmentation des matières fécales produites.
. Les protéines
Les quantités de protéines doivent être suffisantes afin d’éviter une perte de masse maigre (muscles) lorsque l’animal perd du poids.
Enfin il est important de maintenir des taux adéquats de vitamines et minéraux.

Une mission collective

Tous les membres de la famille doivent suivre les recommandations du programme: aucun écart ne doit être toléré (distribution de restes de tables par exemple). Nourrissez votre chat dans une zone séparée de la zone d'alimentation de vos autres animaux, et veillez à ce qu'il ne puisse pas accéder à la nourriture des autres. Il est souvent utile de répartir la nourriture en 3  ou 4 petits repas. Il existe également des systèmes de mangeoire qui permettent de régler une quantité précise de nourriture sur 12 à 24 heures.

L'exercice

En plus de réduire l'apport calorique, il est important d'accroître le nombre de calories dépensées. Vous pouvez lui fournir des jouets pour l'inciter à bouger, et utiliser des systèmes de balle qui renferment la nourriture à l'intérieur.

Suivre les progrès

Noter les quantités d’aliments distribués et le poids de votre chat chaque semaine permet de suivre les progrès. N'oubliez pas qu'il existe un « plateau » de poids au niveau duquel votre chat restera bloqué un certain temps. Ceci est tout à fait normal et ne doit pas vous décourager. Une bonne façon pour vous aider à apprécier les résultats est de prendre une photo avant le régime, plusieurs pendant, puis une à la fin. Vous serez étonné de la différence !

Entretien du poids de forme

Une fois le poids de forme atteint, il est important de le maintenir et d'éviter une rechute. Pour cela pesez régulièrement votre chat lorsque vous augmentez la prise alimentaire. Vous pouvez continuer avec l'aliment de régime en augmentant les doses, ou changer l'aliment. Soyez prudent avec l'alimentation en libre service, certains chats n'arrivent pas à se réguler. Si votre chat reprend plus de 3% de poids en une semaine, revenez au programme de régime. Il ne faut surtout pas ""baisser les bras"", c'est un travail de longue haleine ! Mais bénéfique ! Vous serez étonné des changements de comportement de votre animal à la fin de son régime. Il vous semblera plus jeune, plus vif, plus heureux !

Les risques pour la santé

Les chats en surpoids et obèses ont plus de risque de développer des problèmes de santé. Ils ont plus de risque de souffrir de diabète sucré, de lipidose hépatique (grave maladie du foie), d'arthrose, de cystite, de problèmes de peau, de maladie cardiovasculaire, etc...
Le saviez-vous ?
1,5 kilos de trop pour un chat, c'est l'équivalent de 18 kilos en trop chez un homme adulte moyen.

En bref

·Il existe quelques contre-indications à l’utilisation d’un aliment de régime pour un chat suivant un régime spécial pour raisons médicales (urolithiase, problème cardiaque, insuffisance rénale, etc…).
Nouveau WHISKAS®, encore plus de ronronnements

Découvrez de nouveaux contenus et nouvelles recettes sur un tout nouveau site !

DÉCOUVRIR
Nouveau Whiskas®, encore plus de ronronnements