WHISKAS FR

Tapez votre mot clé ci-dessous pour retrouver un produit ou un article de blog

arbre-pour-chat-choisir-larbre-a-chat-ideal.jpg
 Mieux vaut prévenir que guérir » : c’est aussi vrai pour la santé de votre chat.
Régulièrement, quand vous le caressez ou lui donnez à manger, vous devez examiner attentivement votre chat pour détecter d’éventuels signes précurseurs de maladie. Souvenez-vous que les chats cachent très bien leurs maux ; vous devez donc être vigilant.
Cela dit, pas de panique ! Garder son chat en bonne santé passe par quelques règles élémentaires et simples à remplir : le vacciner tous les ans, le traiter contre les parasites internes et externes régulièrement, veiller à son hygiène et évidemment bien le nourrir.

Les vaccins

En France les chats sont vaccinés contre le coryza, le typhus, la leucose féline, la chlamydiose et la rage.
S’il existe un vaccin efficace contre la leucose féline, il n’en existe aucun contre le FIV et la PIF (Péritonite Infectieuse Féline), du moins en France et à l’heure actuelle.

Les primo-vaccinations peuvent être faites dès l’âge de 7 à 8 semaines. Le rappel est réalisé un mois après la primo-vaccination puis en général tous les ans.
Votre vétérinaire vous conseillera pour mettre en place le protocole le mieux adapté à votre animal et à votre secteur géographique.

Si votre chat vit en appartement exclusivement vous pourrez vous contenter d'une vaccination typhus/coryza.  Si votre chat à accès à l'extérieur, la vaccination contre la leucose féline est hautement recommandée.
Nous vous conseillons également de faire castrer ou stériliser votre chat dès l’âge de 8 mois. Le chat castré se bat beaucoup moins avec ses congénères. Du coup, le risque de contamination par le virus du FIV, encore appelé virus du SIDA du chat, par griffures ou morsures, est bien inférieur à celui d'un chat non castré.
Si votre budget est serré, commencez par faire vacciner votre chat correctement sans vous préoccuper des tests sanguins. S'il provient d'un endroit à risque (chats errants, collectivités, associations de protection animales), il est cependant recommandé de tester l'animal avant afin d'éviter des surprises douloureuses.
Mais retenez que bon nombre de chats "séropositifs" vivent de nombreuses années sans le moindre symptôme voire n'expriment jamais la maladie.

Lutter régulièrement contre ses parasites internes et externes

Vermifuger régulièrement son chat devrait être le réflexe de tout maître: tous les mois chez le chaton dès l’âge de 4 semaines (parfois plus tôt mais avec un produit adapté) jusqu'à 6-7 mois, puis deux fois par an minimum, 4 fois par an étant le mieux.
La présence de puces doit obligatoirement vous faire vermifuger de nouveau votre chat. En effet les puces sont porteuses de larves de ténias et le chat en se toilettant ingère ces larves et se trouve ainsi infesté. Contre les ténias, deux vermifugations à un mois d'intervalle permettent de couper le cycle de développement de ce parasite.

Nous vous recommandons de lutter également et a priori contre les puces.
Un antiparasitaire externe, sous forme de pipette à administrer entre les omoplates du chat, en ayant pris soin de bien écarter les poils, permets de lutter simplement et en toute sécurité contre ce parasite très répandu.
Votre vétérinaire vous conseillera les produits antiparasitaires internes et externes les plus adaptés à votre compagnon.

L'hygiène de base

Chez le chat européen, plus communément appelé chat de "gouttière", l'entretien se réduit au minimum : vaccins, vermifugations, alimentation adaptée, traitements anti puces, anti-tiques. Chez les chats à poils longs: en plus il y aura bien sûr un brossage régulier (tous les jours ou plusieurs fois par semaine). Il pourra être également nécessaire de nettoyer quotidiennement les coins des yeux avec un produit adapté si vous souhaitez éviter l’apparition d’une coloration disgracieuse des poils autour des yeux.

L'alimentation

Une bonne alimentation constitue un paramètre particulièrement important à bien maîtriser.
Pour la croissance de votre chat, jusqu'à l’âge d’un an environ, on préfèrera des repas adaptés à la croissance.
Pour le chat adulte, nous recommandons de varier l’alimentation de votre chat en utilisant tantôt une alimentation humide tantôt des croquettes. Au-delà de la variété des odeurs, des saveurs et des textures, qui est source de plaisir pour votre chat, on sait que les croquettes sont souvent données à volonté ce qui a tendance à favoriser l’embonpoint.

Donner des aliments en boîtes, barquettes ou sachets fraîcheur à un chat présente plusieurs avantages :
- on lui apporte de l’eau alors qu’il est un buveur sobre ayant tendance à l’insuffisance rénale, ce qui va stimuler son fonctionnement rénal,
- on augmente la durée du repas et le volume de ce qui est ingéré, ce qui favorise la satiété,
- les boîtes, barquettes et sachets fraîcheur sont plus riches en protéines et le chat est un carnivore strict. Ces repas sont donc particulièrement bien adaptés à cet animal.

Les symptômes qui doivent vous alerter

Si vous remarquez quoi que ce soit sortant de l’ordinaire, contactez votre vétérinaire.
Etat général
Surveillez les signes de perte ou de gain de poids inhabituels.
Oreilles
Les oreilles doivent être propres, sans cérumen épais marron ou noir, ni mauvaises odeurs.
Yeux
Les yeux doivent être brillants, propres et ne pas présenter de rougeurs, d’écoulements ou d’irritation apparente.
> Nez
Il doit être humide. Vous ne devez constater ni écoulements, ni croûtes dans les narines.
 Bouche
Vérifiez en particulier que votre chat n’a pas mauvaise haleine : ce sont là des signes de problèmes dentaires, digestifs ou rénaux.
 Peau et pelage
Il ne doit y avoir ni pellicules, ni puces, ni zones dépourvues de poils, ni irritations. Le pelage doit être épais et brillant, sans poils cassés.
> Digestion
Assurez-vous que votre chat n’a pas de diarrhée ou de constipation et que ses selles ont une couleur et une consistance normales.
Soif
En cas de forte augmentation de la prise de boisson, consultez votre vétérinaire.

En bref

·Vaccination et vermufigation doivent être des réflexes.
·Privilégiez une alimentation adaptée à son rythme de vie.
·Prenez bien soin de son poil, de ses yeux et de ses oreilles.
Nouveau WHISKAS®, encore plus de ronronnements

Découvrez de nouveaux contenus et nouvelles recettes sur un tout nouveau site !

DÉCOUVRIR
Nouveau Whiskas®, encore plus de ronronnements