Les races de chat

Trouvez le chat qui vous correspond grâce à notre sélectionneur de races !

Retour
Le Mandarin

Le Mandarin

Le Mandarin est issu du croisement entre des chats de race Orientale et des chats de race Balinais (des siamois à poils longs).

Ses origines
Le Mandarin est issu du croisement entre des chats de race Orientale et des chats de race Balinais (des siamois à poils longs). Cette race est très récente et les croisements continuent en Amérique pour obtenir des traits mieux prononcés. Son standard a été créé en 1998. La race est extrêmement rare en Europe.

Vivre avec un Mandarin

Son caractère
Descendant direct des orientaux et des siamois, le Mandarin est un chat lié fortement à son maître et timide envers les inconnus. Il vous fera de longs discours de sa voix harmonieuse. Ces traits de caractères font qu’il supporte très mal la solitude.

Son entretien
Un brossage hebdomadaire est suffisant pour le Mandarin.
Il consommera entre 60 et 130 g de croquettes par jour selon son poids, la richesse de l’aliment et sa quantité d’exercice quotidienne.

Les standards de race du Livre Officiel des Origines Félines
(Source et version complète : http://loof.asso.fr )

Couleurs reconnues
Catégorie: traditionnelle
Division: toutes
Couleur: toutes

Mariages autorisés
X Mandarin
X Balinais
X Oriental
X Siamois

Tête : vu de face, la tête, de taille moyenne, est longue et triangulaire. Le crâne et le front sont plats ou légèrement arrondis.
On accepte trois types de profil : parfaitement droit, légèrement convexe ou en deux plans, le plan du front prolongeant le plan du nez sans cassure.
Les joues sont plates. Des bajoues sont autorisées chez les mâles adultes.

Museau : vu de face, le nez s’inscrit dans le triangle de la tête, sans pinch. L’extrémité du nez ne doit pas être étroite. De profil, le nez est long et droit.
Les mâchoires sont moyennes. Le menton est ferme, en ligne avec le bout du nez.

Yeux : de taille moyenne, les yeux sont de forme orientale. En amande et bien espacés, ils sont inclinés vers le nez en harmonie avec le triangle de la tête. La couleur des yeux est du vert le plus intense possible. Les yeux impairs (vert et bleu) sont acceptés chez les particolores. Les yeux impairs et les yeux bleus sont acceptés chez les Mandarins blancs.

Oreilles : grandes, larges à la base, bien espacées, les oreilles prolongent le triangle de la tête.

Encolure : longue, fine et élégante, l’encolure dégage bien la tête des épaules.

Corps : de type oriental et de taille moyenne, le corps est long, tubulaire et ferme. Il est athlétique, avec une musculature ferme, souple et sèche. Les épaules et les hanches sont de même largeur. L’ossature est fine.

Queue : longue et fine, la queue est fournie et portée avec légèreté comme une plume d’autruche. Elle est en harmonie avec la longueur du corps et la hauteur des pattes.

Pattes : longues et fines, les pattes sont en harmonie avec la longueur du corps. Leur ossature est fine, leur musculature ferme et sèche.

Pieds : ils sont ovales et petits.

Robe : mi-longue et fine, la fourrure est soyeuse et couchée sur le corps. Il n’y a pratiquement pas de sous-poil. La robe est plus courte sur les épaules et va en s’allongeant sur les flancs. Les culottes et la queue sont bien fournies. Il ne doit pas avoir de collerette.

Condition : ni gras ni maigre, la finesse du Mandarin ne doit pas être confondue avec de la maigreur.

Tolérances
Marques tabby fantômes et développement incomplet de la fourrure chez les chats de moins de 12 mois.

www.quefairedemesdechets.fr

Nos emballages peuvent faire l’objet d’une consigne de tri.